Home  I  Libros Publicados  I  América Cooperativa  I  Contáctenos  
 
 
arnol encomendero davalos


ARNOLD ENCOMENDERO DÁVALOS


Ex Membre Titulaire du Conseil Consultant (Conseil d'Administration) de la ACI
AMERIQUES 1995-2009

separador

Directeur de la Revue Internationale “AMERIQUE COOPERATIVE”

separador

Actuel Directeur Général de COOPETROPERU, siège à Lima-Pérou

separador

Auteur de 5 Livres de Recherche Professionnelle Appliquée au Développement Coopératif et à l'Économie Sociale

BIBLIOGRAPHIE:

BOOK Ake "Valeurs Coopératives pour un Monde qui Change", (“Valores Cooperativos para un Mundo en Cambio”). Ed. ACI Octobre 1996

separador

Mackpherson Ian “Déclaration sur l'Identité et les Principes Coopératifs", ("Declaración sobre la Identidad y Principios Cooperativos”). ICA Manchester 1995.

separador

OIT "Recommandation 193 sur la Promotion des Coopératives" (“Recomendación 193 sobre Promoción de las Cooperativas”) ACI AMERICAS 2002.

separador

North Douglas "Cadre Institutionnel pour le Développement Économique" (“Marco Institucional para el Desarrollo Económico”). Édition Apoyo Lima Pérou 1995.

separador

Rodrígues Roberto "La Deuxième Vague Coopérative" (“La Segunda Ola Cooperativa”). 2001

separador

Encomendero Arnold. "L'Économie de Marché et le Défi des Valeurs Coopératifs" (“La Economía de Mercado y el Desafío de los Valores Cooperativos”). 3ème Édition Nov. 2010. Lima Pérou.

separador

POUR PLUS D'INFORMATION:
Dans GOOGLE : Chercher :
Arnold Encomendero Dávalos
Et aussi dans: www.arnoldencomendero.com

separador

CONTACT PAR E-MAIL:
:jencomendero@yahoo.es

 
 
 
 
 
 
por que creer el el cooperativismo
 
DR. ARNOLD ENCOMENDERO DÁVALOS
C'est une vérité irréprochable que la globalisation de l'économie, même si ce n'est pas un fléau, ce n'est pas non plus une PANACÉE. Elle a provoqué –selon toute évidence- une nouvelle vague de Concentration économique et exclusion sociale. Cette contradiction Politique, humaine, sociale et économique, a provoqué en 2008 une Crise Financière Internationale et comme celle ci n'a pu être résolue par le biais de Politiques économiques et financières réalistes et fermes, aujourd'hui nous sommes aux abords d'une récession mondiale. L'ampleur de l'obscurité financière planétaire- est telle que le plus grand déficit de la Crise Financière de 2008 n'a pas été le CRÉDIT mais plutôt la CREDIBILITÉ, à tel point que les marchés ne peuvent pas s'adapter à une réduction de la croissance globale, mais ils ne peuvent faire face à la perte chaque fois plus grande de la confiance envers le Leadership et envers une classe politique qui ignore la réalité. La particularité de cette crise –disait-il- est justement la convergence de cette fragile croissance et un endettement excessif". A ce sujet, Bill Cross disait : ”Le surendettement n'est qu'un des symptômes et la maladie est la fragilité de la demande globale, c'est à dire, le manque de Consommation ou d'investissement”.
En corrélat de ce point de rupture académique, l'économiste Nouriel Rubini a précisé : "jamais auparavant le monde n'avait confronté une crise de cette ampleur avec des LEADERS aussi fragiles". A cet égard et alarmé à cause de toutes ces crises gouvernementales dans les pays développés, le professeur Daniel Rodrik disait : "C'est peut-être la première fois au cours de l'histoire moderne, que le futur de l'économie mondiale se trouve entre les mains des pays les plus pauvres……"
 
rol de las cooperativas
Roberto Rodrigues , ex président de la ACI Globale a répondu à cette question, il affirme que "la concentration économique et financière et l'exclusion sociale sont les facteurs qui ont contribué à la croissance du Coopératisme à la moitié du XIX siècle". C'est pour cela –disait-il- que le mouvement Coopératiste resurgit de toutes ses forces dans le monde, et devient le lien plus important entre le Marché et le bien-être social, selon le Septième principe". Les chiffres en disent plus que les mots. Selon l'information du propre ACI-Global, le Mouvement Coopératiste s'est répandu dans toute la Planète et comprend à peu près le 40% de la population mondiale. Aujourd'hui, il y a 800 millions de personnes affiliées aux coopératives de tous genres et secteurs et si l'on rajoute leurs familles, nous avons près de 2 mil millions de personnes, qui donnent lieu à 100 Millions de postes de travail. A eux seuls ces petits exemples démontrent clairement que le Coopératisme est un "Atelier d'activités pratiques" pour atteindre le développement en son de paix, et rendre possible que la condition précaire de milliers de personnes puisse se retourner grâce à leur talent et à leurs propres efforts, avec des fonds partagés par conviction et une confiance réciproque". Et ceci parce que la doctrine et la praxis Coopérative font en sorte que leurs membres s'intègrent et partagent des valeurs, des produits, des services et des dividendes pour le bénéfice commun. Pour ce faire, je réaffirme ce que j'avais déjà soutenu dans mon livre "La Raison Coopérative" (La Razón Cooperativa).
 
"Dans le monde, il n'existe pas d'autre forme plus amiable que la participation Coopérative, pour que la Solidarité humaine puisse créer une relation digne et productive au profit de la solidarité, en faisant que les échanges humaines deviennent des transactions honnêtes et honorables et que le Capital Social devienne une valeur économique protégée par la Confiance réciproque".
cooperativas
 
Dans la mesure que ses facteurs soient renforcés, l'apport Coopératif aura une meilleure incidence qualitative et quantitative. A juste titre, lorsqu'il partageait ses opinions sur les valeurs Coopératives, AKE BOOK relevait que "comme l'être humain est imparfait, il ne peut atteindre tout son potentiel en vue d'assurer la viabilité du développement, en travaillant solidairement avec d'autres êtres humains ”.
Au travers de cette argumentation technique et pratique, il est indiscutable et c'est une vérité absolue que la Capacité de mobilisation du Coopératisme est utile pour une meilleure réalisation humaine, sociale et économique, comme une source qui crée par elle seule du Capital social, grâce à la confiance morale de ses membres. Mais il faut aussi reconnaître que la doctrine et la pratique Coopérative est entourée d'obscurs intérêts qui débilitent toute la force solidaire : surconsommation permissive, l'investissement spéculatif et la anomie . Mais ces zones obscures ne pourront jamais éteindre la lumière coopérative qui caractérise une vie dans la paix pour le développement commun car le Coopératisme a sa propre défense et, nous qui menons une vie Coopérative, sommes fiers de ce que nous sommes et ce que nous faisons, avec toutes nos vertus et nos défauts, car nous reconnaissons et nous luttons assidûment pour les surpasser, que ce soit le petit village le plus pauvre ou les villes les plus modernes. D'autant plus parce que la défense Coopérative a recours aux armes de paix et à l'aide mutuelle. Jamais elle n'a utilisé la violence physique ou institutionnelle pour se frayer un chemin dans la vie sociale. Jamais les pages de l'histoire Coopérative ne ce sont taché de sang et encore moins, ont arraché une larme chez les enfants, les jeunes, les adultes, les vieux, hommes ou femmes à cause d'un geste ou acte de violence pour accélérer le développement. Ceci parce que nous, les Coopératistes sommes conscients et responsables du présent et du futur et nous sommes convaincus que les principes doctrinaires et les bénéfices Coopératifs ne peuvent s'imposer par la force, et encore moins obliger quelqu'un à les appliquer arbitrairement de haut en bas ou de l'extérieur vers l'intérieur, car l'institutionnalité Coopérative est un acte conscient et volontaire qui relie les petites ressources jusqu'à faire une économie à Échelle.
 
cooperativismo
 

Et cela doit être ainsi car le processus de développement est réel et efficace et en même temps, c'est une promesse pour stimuler la cohésion sociale avec l'inclusion personnelle et associée. Comme reconnaît le propre Machperson: "le Mouvement Coopératif est un mouvement de promesses perpétuelles. Un mouvement de transformation interminable :il n'est jamais content avec ses réussites”. Dans cette direction, l'expérience coopérative locale et globale nous démontre que CROIRE et avoir CONFIANCE au Coopératisme EST et DOIT ÊTRE un acte de conscience. Et, la conscience Coopératiste est ÊTRE envers soi-même et envers les autres –réciproquement- pour penser et agir pour le bien commun.

Pour ces mêmes raisons et beaucoup d'autres encore, et, à partir de ma propre expérience et de mes recherches sur la raison d'être formelle pour le développement Coopératif au sein de l'ACI AMÉRIQUES mais aussi ailleurs. Au cours des 22 ans dans la pratique de gestion Coopérative et à la lumière des opinions des Dirigeants, Consultants, académiciens, autorités politiques et leaders de gestion nous avons compris qu'il y a DIX BONNES RAISONS POUR CROIRE au Coopératisme. Ceci nous mène à avoir un regard sur le futur non pas comme la prolongation du passé mais selon les exigences du FUTUR, qui exige un engagement présent pour répondre efficacement aux grands défis que nous imposent la Crise et l'Après crise financière mondiale avec toutes leurs séquelles et leurs fléaux, impropres d'une humanité souffrante avec des niveaux de pauvreté et de chômage accrus par une écrasante contamination environnementale. Et pire encore, cette humanité terrorisée par la délinquance qui de manière préméditée, guet-appens et préméditation, se consacre à voler et kidnapper mais aussi à exterminer des vies généralement innocentes. Cette occasion est propice pour reprendre la phrase célèbre du biotechnologue français, Pierre Lacoste, lorsqu'il déclarait : "L'humanité est le tout, mis à part elle, il n'y a pas d'autre espoir". En définitive, tout dépend des propres hommes, qui doivent se préoccuper non seulement de la qualité humaine et d'une vie meilleure mais aussi de la prendre en main. Voilà pourquoi Amartya Sen, Prix Nobel d'Économie affirmait : "Après tout, l'HOMME est le responsable de ce qu'il projette et entreprend et de la mauvaise gestion de l'Économie". C'est pour cette raison que l'État doit être à la fois un BON REGULATEUR ET UN SUPERVISEUR EFFICACE des Échanges économiques du Marché.

crisis mundial
 
Et face à la question sincère ou ironique des sceptiques ou des ennemis de la Doctrine et la pratique solidaires POURQUOI CROIRE AU COOPERATISME? Les Coopératistes par conviction et de tout cœur "avec une mentalité de gestionnaire et vision de Leader" défini par C. Hickman très "fiers de nous-mêmes et de ce que nous faisons", formulons cette réponse :
NOS CROYONS ET NOUS DEVONS CROIRE AU COOPERATISME COMME modèle solidaire du bénéfice commun, pour les raisons suivantes :
 
1.- Parce qu'il a aussi bien une unité idéologique ainsi qu'une cohérence doctrinaire
2.- Parce que c'est un modèle d'entreprise sociale dont le point focal sont les personnes
3.- Parce qu'il génère et accumule du capital social pour le bénéfice de ses membres.
4.- Parce qu'il permet le développement illimité et inséparable de la liberté économique, la liberté      politique et la liberté culturelle.
5.- Parce qu'il promeut l'Inclusion Sociale, avec la création de postes d'emploi par la création de      postes de travail grâce aux entreprises personnelles et associées.
6.- Parce qu'ainsi la solidarité humaine est institutionnalisée en bénéfice du développement      social et économique soutenu et soutenable.
7.- Parce qu'il contribue à une discipline d'épargne familiale pour l'orienter vers l'investissement et      au développement inclusif.
8.- Parce qu'il fonctionne bien dans un système de pluralisme économique.
9.- Parce qu'il associe la liberté individuelle avec la solidarité, ainsi que la justice sociale avec
     l'efficacité économique.
10.- Parce qu'il possède un système d'auto organisation qui assure un équilibre entre les valeurs      étiques et la pratique démocratique.
11.- Parce qu'il promeut la réconceptualisation de la propriété, le pouvoir et l'organisation et      d'entreprenariat dans l'intérêt d'une Économie Solidaire.
12.- Parce qu'il forme la personne pour une meilleure échange économique et pour créer une      valeur dans l'entreprise, grâce à une gestion transparente et une responsabilité sociale.
 

Nous sommes conscients et nous reconnaissons que notre crédibilité Coopérative requiert d'un travail local avec une perspective globale et comme relevait Ian Macpherson: "les Coopératives deviennent plus efficaces lorsqu'elles offrent aux personnes un meilleur contrôle sur leurs vies". Cette affirmation est logique car elle est en accord avec un adage populaire très connu dans la dynamique Coopérative : "les personnes sont nos principales ressources". Selon ce concept, la théorie et la réalité nous rappellent que le développement culturel au sein du travail Coopératif comme "École d'apprentissage collectif" contribue à rehausser l'estime de soi, à cultiver des valeurs et les transmettre, à mieux respecter les institutions et à intégrer la famille, l'entreprise et la Société Civile. Mais personne ne pourra objecter, dans le contexte actuel –économique et financièrement avide- que la meilleure contribution du Coopératisme à la pensée économique et sociale, réside dans le fait que c'est une doctrine appliquée qui a permit et permet le développement illimité et inséparable des trois grandes libertés qui ont toujours distancé les personnes : La Liberté Économique, la Liberté Politique et la Liberté Culturelle. Cet apport précieux nous mène à déduire que l'objectif tant recherché de Développement économique avec inclusion et équité sociale pourra s'atteindre seulement dans un processus de pluralisme économique dans lequel la cœxistence pacifique soit institutionnalisée par le biais de règles claires, stables et justes pour mener des affaires inclusives en commun. Cela doit être appliqué aussi bien dans le marché interne que dans le marché externe, avec crédibilité, transparence et sécurité, sans oublier ce que soutenait Friedrich Nietzche: "Ce n'est pas la force mais plutôt la persévérance des grands sentiments ce qui rend les hommes supérieurs". Si le monde est victime de tellement de Crises, il est temps de transformer cette Crise en la Meilleure opportunité pour défendre le côté humain de la vie et construire le développement en paix; ainsi nous parviendrons à sauver les valeurs de la Solidarité et de l'Étique face à l'ambition, la spéculation financière et commerciale, la violence organisée, le profit et l'inégalité sociale.

COOPERATISTES DU MONDE:

La Vérité Coopérative, est Votre vérité, notre vérité commune….!
Croire en elle donne une signification et un but à la vie!......
Y croire et amener les autres à croire est un compromis responsable !......
Semons cette vérité dans la mentalité du MONDE !

Lima- Pérou, Septembre 2011

 
 
 
america cooperativa
 
Editoriales
Artículos Especializados
Humor Solidario
Testimonio Fotográfico